Accueil

 
Avoir une activité est une condition essentielle de la guérison

Si vous jetez un coup d’œil à notre méthodologie, vous verrez que, dès le début, nos pensionnaires sont mis au travail. Mais deux briques importantes sont souhaitables pour parfaire ce parcours:

Les introduire dans l’univers du travail

Lorsqu’ils quittent le foyer au terme de leurs 18 mois de cure, nos pensionnaires courent le danger de rechuter du fait de leur inactivité: il est donc impératif qu’ils trouvent immédiatement un travail. Mais leur passé chargé les handicape pour ce faire, et les minima sociaux ont pour effet secondaire de ne pas les presser à en trouver. Le risque de rechute est donc très élevé.

  1. Alors, si vous êtes en situation d’introduire l’un d’entre eux dans son premier emploi dès la sortie du foyer, vous aurez joué un rôle majeur au moment le plus critique de sa réinsertion: celui où il se retrouve pour la première fois livré à lui-même.

  2. Si vous êtes d’un naturel inquiet, nous envisageons de pouvoir vous associer à la formation du postulant en fin de cure de façon à vous permettre de mieux le connaitre avant de vous engager (mais cette inflexion de notre méthodologie n’est pas encore actée à ce jour)

  3. Pour notre part, nous sommes à votre disposition pour en discuter avec vous et resterons à la disposition de notre ancien pensionnaire pour l’occuper et le suivre le week-end (du moins s’il reste Marseillais)



           

Nous aider à leur apprendre

l’autonomie au travail

Les six derniers mois de cure sont essentiels car les pensionnaires y apprennent l’autonomie: ils sont mis en situation de responsabilité et d’encadrement, tout en restant suivis.

Jusqu’en 2012  nous disposions, pour participer à cette finalité, d’un outil important dont nous avons du nous séparer pour des raisons financières: un magasin Boulevard de la Libération, où  nos pensionnaires mettaient en vente les meubles qu’ils avaient restauré.

  1. Alors, si vous êtes en situation de nous prêter ou de nous louer à des conditions symboliques un magasin ou une vitrine dans une rue passante, vous aurez contribué à la réinsertion de nos pensionnaires tout en améliorant notre équilibre financier.




Pour connaitre les autres possibilités que vous avez de nous aider, cliquez ici

 

Besoins prioritaires